Aller au contenu

Dans le mot Chandeleur , on entend «Chandelle» un mot qui évoque la lumière.
Lors de cette fête , on se souvient de la rencontre entre Syméon et Jésus . Au temple , Syméon reconnaît l'enfant Jésus comme le Sauveur la lumière des nations.

Maintenant , Ô Maitre souverain , tu peux laisser ton serviteurs'en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples: lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël.

Cantique de Syméon , Lc 2,29-32

Bonjour à toutes et à tous,
Le 24 janvier 2021, pour la seconde fois nous fêterons le Dimanche de la Parole de Dieu. Instituée l’an dernier par le Pape François, cette fête veut encourager les croyants à une plus grande familiarité avec la Parole de Dieu, « afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable » (Motu proprio, 30/09/2019).

Avec tous nos encouragements,
L’équipe du Service diocésain de la Parole : M.-L. Biscari, H. Lukaszewicz, P. et M. Maincent, B. Sénécal
le site internet : enviedeparole.org >>>

20210124

Partage d'évangile

cliquer sur l'image pour l'afficher >>>

un grand MERCI pour votre participation à notre action
nous avons réceptionné 61 boîtes dans nos 2 paroisses
l'association Helpassos a distribué dix mille boîtes de Noel.

“on leur a offert un moment de joie” au début nous offrions une
boîte par famille , cette année nous avons gâté tout le monde"
(parole d'un bénévole)

Qu’est-ce que l’Épiphanie ?

Mais d’où vient cette fête ? Que dit la Bible sur les rois mages ?

Le mot « Épiphanie » vient du grec épiphanéia, « apparition ».
Cette fête chrétienne célèbre la manifestation du Christ aux mages venus d’Orient, se rendant à Bethléem pour rencontrer le roi des juifs qui vient de naître.

Mais tout ce que l’on connaît de la tradition actuelle n’est pas forcément relaté dans la Bible. Par exemple, saint Matthieu ne parle pas dans son évangile de trois mages mais de trois présents : de l’or (pour honorer le Christ en tant que roi), de l’encens (pour vénérer le Christ en tant que Dieu) et de la myrrhe (utilisé pour ensevelir les morts, la myrrhe nous rappelle que Dieu s’est fait homme).

Ensuite, les mages ne sont pas des rois.
Chez les anciens Perses, les mages désignaient des prêtres ou des magiciens. C’est plus tard que le jour de l’Épiphanie est associé au jour de la fête des Rois, et que sont imaginés leurs prénoms (Gaspard, Melchior et Balthazar) et leur origine (Asie, Europe et Afrique).

En France, la célébration de cette fête est fixée au dimanche le plus proche du 6 janvier. On partage ce jour-là une brioche en forme de couronne ou une galette à la frangipane, dans lesquels une fève est cachée. Celui qui la trouve devient roi ou reine d’un instant. Le partage de la galette faisait partie des célébrations autour du solstice d’hiver et symbolise le soleil.

La célébration de l’Épiphanie varie selon les confessions et les cultures. Par exemple, en Espagne, le jour est férié et c’est le jour où les enfants reçoivent des cadeaux ; à Venise, les gondoliers défilent déguisés en sorcières ; en Allemagne, des enfants déguisés en rois mages font du porte-à-porte pour bénir les maisons.

Ingrid V.